17juin 2015

Solène Bakowski - Un sac

C'est une présentation de ce livre sur e-lire.fr qui m'a fait le proposer en lecture commune.

unsac2.jpg

En pleine nuit, une femme attend face au Panthéon, seule, un petit sac dans ses bras frêles qu'elle serre comme un étau. Cette femme, c'est Anna-Marie Caravelle, l'abominable, l'Affreuse Rouquine, la marginale.

Lorsque, vingt-quatre ans plus tôt, Monique Bonneuil décide de prendre en charge, en secret, à l'insu du reste du monde, l'éducation de la petite Anna-Marie, fille d'un suicidé et d'une folle à lier, elle n'imagine pas encore le monstre qu'elle abrite sous son toit et que, lentement, elle fabrique. La petite fille, poussée par ses démons, hantée par son histoire, incapable de distance, tue, un peu, beaucoup. Elle sacrifie, règle ses comptes, simplement.

Mais que fait-elle là, cette jeune femme agenouillée en plein Paris, au beau milieu de la nuit ? Et que contient ce mystérieux sac qui semble avoir tant d'importance ?

Voici l'histoire d'Anna-Marie Caravelle.

Ce livre est sordide. Et ce n'est pas une critique, c'est un compliment car c'est exactement ce que cherche Solène, nous faire entrer dans le cloaque de la vie d'Anna-Marie.

J'ai eu du mal à accrocher sur le mode narratif qui, à mon avis, abuse et redonde des images, mais il permet de vraiment comprendre -ou essayer de comprendre- ce qui se passe dans la tête de cette fille que l'on va suivre pendant 25 ans.

Et on s'y laisse prendre: à chaque chapitre, on espère un mieux pour elle, mais elle va de Charybde en Scylla, même lorsque des éclaircies apparaissent, c'est que l'orage gronde. Sa vie est pire que des montagnes russes, chaque montée finit par l'entraîner encore plus bas... On a pitié d'elle, on a parfois envie de la guider, mais on ne peut rien faire, que la suivre dans ses errances.

Et jusqu'à la fin, reste une énigme: le contenu de ce sac ??? Pour ma part, j'ai eu des idées, je vous dirais que j'ai vu juste, et faux, et les deux.

un commentaire

1. Le 12/10/2015, 15:38 par Marco

Bonjour

J'aimerais bien vous lire plus souvent. Vos billets sont particulièrement intéressants. Au passage, lire absolument : "Qu'importe la hauteur du saut (pourvu que le parachute s'ouvre)
-> http://www.martinrouz.com
Je pense que vous adorerez.

A très bientôt J'espère
Marc'O

Fil des commentaires de ce billet

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.chatfou.com/trackback/175